Décès d'Eugène Duval

C'est avec beaucoup de tristesse que le département de physique et l'ensemble de ses personnels ont appris le décès de leur ancien collègue Eugène Duval.

Eugène Duval avait effectué sa thèse à la fin des années 60 à l’Université de Genève sur la spectroscopie des ions de métaux de transition dans les verres. Au cours des années 1970, il est nommé Maitre de Conférences, puis ensuite Professeur à l’Université Claude Bernard Lyon1. Il a effectué sa carrière au LPCML.

A Lyon, Eugène Duval a d’abord développé la spectroscopie de l’ion chrome Cr3+ dans les verres. Il étudia notamment les transferts d’énergie et l’effet Jahn-Teller dans ces matériaux luminescents.

Il fut ensuite le pionnier de la diffusion Raman basse fréquence et a construit avec ses étudiants et les techniciens et ingénieurs de son laboratoire un appareil extrêmement performant permettant d’observer des raies Raman de faible intensité proches de la raie laser. Le premier papier qu’il publia en 1986 sur ce sujet dans la prestigieuse revue Physical Review Letters fit date au niveau international. Il développa cette thématique à Lyon, tant au niveau expérimental que théorique (la publication des règles de sélection de diffusion Raman basse fréquence fait référence). Il utilisa cette technique originale pour étudier les phonons dans les verres. En 1990, il proposa avec A. Boukenter un modèle de structure vitreuse avec ordre à l'échelle nanométrique (basée sur le concept d’inhomogénéités élastiques), modèle qui fait toujours référence.

Par la suite, la sonde Raman basse fréquence qu’il avait développée a pu être utilisée avec un grand succès dans la caractérisation d’objets très divers (nanoparticules de semi-conducteurs, nanoparticules métalliques, verres inorganiques, verres moléculaires, verres de polymère, eau).

Grâce à cette activité remarquable Eugène a développé de multiples collaborations en France et à l'étranger, en particulier des collaborations avec l'université de Trento en Italie (Pr Vilani et Pr Ferrarri) et la Russie (Pr Ekimov et Pr Novikov) où il a effectué plusieurs séjours.

Tout au long de sa carrière, Eugène Duval a formé de nombreux étudiants qui ont souvent fait carrière à travers la France en Physique ou en Chimie. On peut citer B. Champagnon (Lyon), A. Monteil (Angers), A. Boukenter (Saint Etienne), J.L. Rousset (Lyon), L. Saviot (Dijon), H. Portales (Paris), A. Mermet (Lyon) et d’autres encore.

Eugène Duval fut un physicien remarquable par les résultats originaux obtenus ayant donné lieu à plus de 200 publications. Il était passionné par sa recherche et avait une intuition remarquable et une grande culture en physique. Il a été unanimement apprécié par tous ceux qui ont eu l’occasion d’interagir avec lui de près ou de loin.

 / 1


Les obsèques ont lieu le 15 janvier 2021 à 14h30 à l'église Sainte Bernadette de Caluire

Publié le 15 janvier 2021